Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/06/2010

LE VILLAGE DES FOUS !

Entretien de RODOLPHE concernant la série "LE VILLAGE" aux éditions BAMBOO.

Rodolphe scenariste lcouverture e village marchal.jpg


BDCAF : Vous avez été professeur de lettres, libraire, journaliste...avant d'être auteur et scénariste.
RODOLPHE: Effectivement, je me suis progressivement approché de ce qui me tenait à coeur : La création. Aujourd'hui, je consacre la moitié de mon temps à l'écriture de scénarii de bandes dessinées. Pour l'autre, j'écris des histoires pour enfants, des romans policiers, des livres sur la musique. J'ai publié l'an dernier "Les années rock'n roll", une chronologie qui recense mois par mois toute l'actualité musicale et culturelle entre 1955 et 1965 et un autre livre sur les pochettes de disques Yéyé; j'achève en ce moment une novellisation de KENYA en 2 Volumes; de temps en temps, il m'arrive aussi de concevoir et de monter une exposition...Bref, mon plaisir c'est d'avoir à travailler sur des sujets très variés.

BDCAF : Comment présenteriez-vous LE VILLAGE aux lecteurs ?
RODOLPHE : C'est à la fois un récit fantastique, identitaire et schizophrénique... Il met en scène un curieux village, dans les années soixante, en pleine guerre froide.On suppose qu'il est situé dans une zone d'influence soviétique, sans savoir exactement où.Ce village a une fonction particulière : C'est une sorte de sas de décontamination entre l'Est et l'Ouest.Il permet de préparer les agents secrets de l'Est qui doivent se rendre en occident.
De la même manière, c'est une sorte de laboratoire permettant d'examiner ceux qui reviennent d'une mission à l'Ouest et de s'assurer qu'ils n'ont pas été manipulés ou retournés.

Rodolphe scenariste Le village tome2 Marchal  ex-libris.jpg


BDCAF : D'où vient cette idée de village dans un univers d'agents secrets ? Est-ce une réalité historique ?
RODOLPHE : Je suis parti de rumeurs, d'hypothèses.Je ne sais pas si un tel village a existé.Mais cela n'aurait rien d'extravagant, l'ancien bloc soviétique ayant été le lieu de l'opacité, une sorte de "Meilleur des Mondes" mâtiné de "1984".
Ce qui m'a influencé, c'est bien entendu la fameuse série "Le Prisonnier".C'est une saga épatante, surtout les premiers épisodes, où l'on découvre un village avec d'étranges rituels...Pour ma part, il me semblait toutefois plus crédible de positionner celui-ci en URSS plutôt que sur une côte anglaise.La culture de l'opacité et du mensonge, l'immensité du territoire, collait plus avec le bloc soviétique.Il y a également une autre différence importante entre "le Village" et "le Prisonnier", c'est qu'ici le personnage principal change à chaque épisodes alors que les habitants du lieu, du village restent les mêmes...

BDCAF : Comment vont s'articuler les albums ?
RODOLPHE : Chaque épisode est indépendant.On y retrouvera bien entendu tous les personnages du Village : Les curieux Popa et Pop, la charmante Mirouë, le chef du Village Grandcha, etc.
D'autres personnalités feront leur apparition dans les prochains tomes, comme l'inquiétant "Dentiste" dans le tome 2.Mais chaque épisode, centré sur un personnage nouveau qui se trouve propulsé dans le Village, constituera une histoire complète.

BDCAF : Comment s'est passé le travail avec Bertrand MARCHAL, le dessinateur ?
RODOLPHE : Cela se passe bien et très simplement, car nous avons l'habitude de travailler ensemble.J'évoque le thème général puis, à partir de là, j'attaque un découpage que je lui soumets.Nous en discutons, s'il y a des choses qui lui semblent perfectibles, on essaie de trouver ensemble des solutions.A l'inverse, je me permets de souligner quand le dessin pose un problème.Il est capital d'être franc entre nous et de se signaler les choses.Il ne faut pas oublier que sur un album, il y a un seul auteur, à deux noms et quatre mains.Dans les contrats, c'est "l'auteur s'engage à...", il faut donc qu'il y ait une solidarité entre le scénariste et le dessinateur pour produire la meilleure oeuvre possible.Se signaler l'un l'autre des petites choses à corriger est une bonne chose : Mieux vaut le faire nous-même que d'attendre la remarque d'un critique ou un lecteur !


BDCAF : Combien d'albums la série comportera ?

RODOLPHE : Je n'ai pas d'idée précise.Comme il s'agit de récits indépendants les uns les autres, cela n'a pas grande importance.Disons que ça dépendra pour une grande part du plaisir qu'on aura à réaliser de nouveaux titres et des réactions du public.

BDCAF : Un tome 3 est en cours ?
RODOLPHE : En cours d'écriture, oui.Bertrand qui a pris en charge les destinées graphiques de NAMIBIA (seconde saison de KENYA) alterne entre les deux séries.Il termine actuellement le second tome de NAMIBIA alors que je travaille sur le Village 3.Le titre de travail en est : "La Reine Blanche".Il se déroulera en plein hiver, dans un environnement blanc et glacé et aura pour personnage principal une jolie blonde...Ce sera peut-être une histoire d'amour...

Les commentaires sont fermés.