Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/06/2011

MARIE-ANTOINETTE : LA REINE FANTÔME

Voici la couverture définitive de "la reine fantôme" dessinée par Annie Goetzinger et prevu pour paraître fin août chez Dargaud dans la collection "long courrier".

Rodolphe, scenariste, Annie GOETZINGER, DARGAUD




Il s'agit d'un album de 64 pages en couleurs directes.
Entre temps son titre a changé, il s'appelle maintenant
"Marie-Antoinette : La reine fantôme"
Une exposition est également en train de se mettre en place à Paris pour fêter la sortie de l'album et présenter
les originaux.
Les informations et les précisions seront communiquées dans les semaines qui viennent...

Commentaires

Merci de votre fidélité. Quand aux autres séries dont vous parlez,
Trent a trouvé une fin naturelle (et expliquée dans
CAPITAINE PRICE, l'inédit figurant dans l'Intégrale T.3),
Melmoth a été l'objet de tensions personnelles entre auteurs et éditeurs,
Cliff Burton souffrait sans doute d'être trop délirant et perdait de plus en plus de lecteurs (sauf une poignée de fans absolus et irréductibles -dont vous faisiez peut-être partie?)
Quand à Mary-Céleste, sacrifiée dans le naufrage d'Albin Michel BD , les auteurs réfléchissent aujourd'hui encore à la façon dont ils pourraient lui faire reprendre la mer...

Écrit par : RODOLPHE | 11/06/2011

Merci pour ces précisions.

Et oui, je reste fan de cette série. J’ai découvert Cliff Burton à la sortie du tome 5 « Catman », j’ai tout de suite été séduit par l’ambiance qui s’en dégageait. Les planches de Durand étaient de toute beauté.

Et comment ne pas succomber au charme dévastateur de ce brave Wigelow qui, d'album en album, volait la vedette à Cliff?:-) La série gagnait en qualité, je ne comprends pas cette désertion des lecteurs. Dommage…

Damned ! Pour Trent, je possède les 8 volumes individuels. Cette manie des éditeurs de mettre de l’inédit dans les intégrales… qui plus est conclusif :-)

Écrit par : Erkol | 15/06/2011

Les lecteurs ont quitté Burton parce qu'ils ne comprenaient plus (ni les libraires ni certains critiques) : s'agissait-il de policier? d'humour? de fantastique? Tout était mélangé, c'est ce qui nous plaisait. Mais le cocktail effrayait, privait les gens de leurs repères habituels. C'est comme ça que j'analyse les choses...
Quand à Trent,quoique condamnant le principe des inédits dans les intégrales, vous comprenez tout à fait sa fonction! Mais celà occasionne pour les auteurs des rentrées supplémentaires qui, par les temps qui courent ne sont pas à négliger! De plus, dans le cas de Trent, celà permettait de glisser ce complément un peu batard (texte illustré de 25 pages) qui ne pouvait donner lieu à un album à part entière...
R.

Écrit par : rodolphe | 16/06/2011

Un mariage Goetzinger-Rodolphe pour un "Long Courrier" : le rêve ! vivement l'album... amitiés

Écrit par : Brieg F. Haslé | 18/06/2011

Merci pour ces explications. Je continuerai à suivre avec grand intérêt votre actualité via ce blog!

Cordialement,

Erkol

Écrit par : Erkol | 21/06/2011

Les commentaires sont fermés.