Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/06/2012

BRULER LES ...QUOI?

Ray Bradbury en final s'était trompé. Dommage car on s'y retrouvait peut-être davantage
dans sa vision cauchemardesque du futur que dans ce qui sera benoîtement le nôtre, demain ou aprés-demain!

RODOLPHE, SCENARISTE, RAY BRADBURY


Je veux parler de l'un de ses plus célèbres romans, FAHRENHEIT 451, adapté à l'écran par François Truffaut: la description d'un univers dans lequel le livre et la culture sont interdits, brûlés et combattus par les pouvoirs en place, et dans lequel s'organisent des réseaux de résistance afin que cette culture et que les livres perdurent!
Pour peu que l'on soit amenés à faire partie de ces élites rebelles, quel beau rêve en final!
Car pour notre part, nous allons vivre l'exact contraire:
les pouvoirs et les autorités luttant pour la survie du livre, à grand renfort de médiathéques, de salons et de subventions de tout poil, face à une société qui achèvera de s'en désintéresser, vissé devant ses écrans (une kro à la main?) à s'enthousiasmer devant des parties de footby (vous savez ces sports où des types donnent des grands coups de tatanes dans des baballes), des réallity show ou des feuilletons au kilomètre...

A lutter pour la survie des mots, des phrases et des livres, nous ne serons pas des héros mais des ringards...

Dommage, le rêve de ce vieux Ray ne manquait pas de panache!
RODOLPHE

Les commentaires sont fermés.