Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/01/2013

LE CIMETIERE DES SARGASSES

Publiée dans le CHARLIE MENSUEL de l'"Age d'Or" (début 80), une toute première version de cette histoire, titrée "Le Cimetière des Fous"avait rencontré alors un trés fort succés. Des circonstances indépendantes de la volonté de l'éditeur avait à cette époque empéché la mise en route d'une suite.
C'est prés de 30 ans plus tard (comme le temps passe vite!) qu'AL COUTELIS et RODOLPHE reprennent DAMPIERRE et MORRISSON, ce couple de personnages flamboyants,
pour leur donner une seconde vie...

RODOLPHE SCENARISTE, AL COTELIS, SARGASSES


Réécrite, en grande part redessinée, et développée cette fois sur 2 albums de 44 pages, cette ode à la "Grande Aventure" et aux mystères de la mer peut-être lue comme une sorte d'"AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE" version maritime!
L'histoire se situe au début des années 50 (un tout petit peu aprés KENYA) : un jeune dandy, Paul Dampierre se retrouve seul, en compagnie d'un marin irlandais fort en gueule, Morrisson, sur un yacht à l'abandon, dérivant sur l'Atlantique.
Les courants les entraînent vers la fameuse "mer des Sargasses" sur laquelle (selon une tradition maritime fort ancienne) se trouvent regroupés toutes les épaves, tous les dérélicts" de l'océan.
Au coeur de celle-ci ils découvrent une cité formée de centaines et de centaines d'épaves arrimées les unes aux autres.
Une cité avec ses chefs, sa reine ("Queen")et ses lois terribles... Parmi celles-ci, l'une consistant à sacrifier de nouveaux arrivants aux crabes géants qui pullulent sous les algues de la ville...
Curieusement ni Dampièrre ni Morrisson ne se sentent volontaires pour aller nourrir ces monstrueuses bestioles!
Dés lors, ils n'ont plus qu'une seule idée, qu'un seul mot d'ordre : s'évader!
...Mais s'évade-t-on de la Cité des Sargasses?

Commentaires

Bonjour.

Je suis tombé par hasard sur la nouvelle de cette réédition, et bien sûr de la mise en chantier de la suite des aventures de Dampierre et Morrisson.
"Le cimetière des fous" est un album qui m'a énormément marqué, son couple de personnages principaux est plus qu'attachant, et son ambiance remarquablement angoissante. Je le tiens pour l'un des meilleurs albums de ses auteurs, et comme deux titres à venir étaient annoncés au dos de l'album original, je rêvais parfois à ce qu'aurait pû être cette suite.
Aujourd'hui le rêve devient réalité. C'est un bonheur fou. Merci Rodolphe et Al Coutelis.

François.

Écrit par : François Estorges | 23/06/2014

Les commentaires sont fermés.