Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2017

MEMOIRE TRAHIE

Dans la presse et sur les réseaux sociaux circulent ces dernières semaines beaucoup d’informations et de rumeurs concernant l’héritage d’Edgar P.Jacobs et des vols qui auraient été commis.
Dans mon livre (avec Louis Alloing) « LA MARQUE JACOBS » j’avais fait en sorte d’éluder cette partie-là (« l’après-Jacobs ») de l’ouvrage.
Comme j’avais volontairement choisi de publier celui-ci sous un label n’ayant de prés ou de loin aucun lien avec son oeuvre ou ses héritiers.

RODOLPHE, ALLOING, DELCOURT, LA MARQUE JACOBS


Pourtant tout le monde (?) savait que sa maison avait été pillée dans la nuit qui avait suivi son trépas.
Et que ce viol s’était fait sans effraction.
C’est à dire que les voleurs étaient de ses "amis".
Devenu âgé et bien seul après la mort de presque tous ses compagnons le vieux maitre, en manque de présence et d’affection, ouvrait trop facilement les portes de sa maison et celles de son amitié…
N’entrons pas dans les détails mais il s’est fait totalement enfumer…

De ce qu’on en sait, il ne voulait vendre AUCUN original.

Et de ce que j’en sais il ne voulait AUCUNE suite aux aventures de ses héros.

On m’avait du reste à l’époque (2 ans après sa disparition) parlé d’une lettre où il exprimait clairement sa volonté de voir ses héros mourrir avec lui.
Une lettre, il vient d’en sortir une justement, brandie par l’un des tristes sires de l’affaire. Oh pas dans un but de rendre justice au vieux maitre ou de créer de la transparence, mais juste de contrecarrer l’attaque menée aujourd’hui par l’éditeur des personnages!

A ce jour, il y aurait semble-t-il environ 200 planches originales dans la nature (valeur moyenne 120.000 euros)
200 planches volées vu que Jacobs s’opposait à leur cession et que la « Fondation Jacobs » avait été crée précisément pour faire respecter ses volontés!

La lettre dont on parle actuellement (concernant la volonté de stopper les aventures de Blake et Mortimer) apparait alambiquée, un peu floue, sujette à différentes interprétations et donc à des années de procédure!

Mais je ne pense pas que ce soit à cette lettre là qu’on m’ait fait allusion autrefois.
Il devait s’agir d’un document plus bref et plus direct, ne laissant aucune interprétation possible.
Mais bien sûr ce ne sont là que oui-dire. Je n’ai jamais vu la lettre en question et selon qu’elle arrangeait ou dérangeait son propriétaire, elle est aujourd’hui vraisemblablement soit détruite soit bien conservée dans un coffre, façon bombe à retardement à brandir au cas où…

Quand je pense qu’à la sortie de notre petite bio il y en a certains (parmi les intéressés) qui se sont permis de nous faire les gros yeux et de parler d’irrespect!

Rodolphe

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.